Opportunités d’investissement

L’Ambassade du Bénin à Ottawa, en qualité de « facilitateur », vous accompagnera au mieux dans vos recherches, qu’elles soient économiques, touristiques ou autres.

(Se renseigner à la Chancellerie pour les opportunités d’investissement au Bénin).

 

12 BONNES RAISONS POUR INVESTIR AU BÉNIN

  1. Un environnement socio-politique apaisé avec un accent particulier sur la bonne gouvernance.
  2. Une situation géographique idéale : carrefour de l’Afrique, à la croisée de l’Ouest et du Centre du continent, il est la principale porte d’entrée sur le Nigéria pour plus de 300 millions de consommateurs.
  3. Un climat tropical qui limite les grandes intempéries et génère des températures douces, comprises entre 25° et 30°. Ni trop chaud, ni trop froid, le pays est propice à y vivre et agréable à y travailler.
  4. Un port compétitif qui dessert les territoires de l’hinterland : Niger, Burkina-Faso, Mali, Tchad…
  5. Le développement des Technologies de l’Information et de la Communication qui facilite la connexion du Bénin au village planétaire.
  6. Un allègement des formalités administratives avec un code des investissements avantageux.
  7. Des avantages douaniers et fiscaux importants sont offerts sur la Zone Franche Industrielle et les Zones Industrielles Viabilisées.
  8. Un arsenal juridique qui lutte contre la corruption et incite à l’allègement fiscal pour les investisseurs. Une économie en constante progression.
  9. La disponibilité d’une main d’œuvre qualifiée.
  10. Des potentialités économiques énormes dans les domaines de l’agriculture, des mines, de l’industrie, du tourisme et des services.
  11. Des opportunités d’affaires généreuses avec un retour certain sur investissement.
  12. La présidence d’un Homme ambitieux et décidé à lutter fermement contre la corruption.

 

LES SECTEURS PORTEURS D’OPPORTUNITÉS

 

Le Tourisme

Le Bénin regorge d’énormes potentialités touristiques, encore peu connues. En témoignent, la cité lacustre de Ganvié, la longue plage de sable fin et les deux parcs zoologiques du pays. Aujourd’hui, ce secteur représente 2,5% du PIB : 53 millions Francs CFA de bénéfices en 2008, contre 29 millions Francs CFA en 1997. La preuve que la destination Bénin commence à intéresser les visiteurs.
La majorité des touristes sont satisfaits de leur visite et sont impressionnés par la richesse culturelle et les nombreux sites du Bénin. Seulement, il n’occupe que la cinquième place au nombre des pays visités en Afrique de l’Ouest. Car, il a besoin davantage d’agences promotrices et d’infrastructures hôtelières. Le développement des activités touristiques se révèle comme une manne pour les investisseurs en quête de nouveaux secteurs porteurs d’opportunités.

 

L’Energie

A l’instar d’autres pays de la sous-région, le déficit énergétique est présent, créant ainsi une grande opportunité pour les solutions alternatives en matière de production à savoir le solaire photovoltaïque. L’énergie solaire est l’une des ressources naturelles les plus abondantes du pays qui jouit de plus de 300 jours de soleil libre chaque année.

Pourtant, les zones rurales, ne disposent pas d’accès à l’électricité. Dans la plupart des villes, des pannes d’électricité sont le quotidien et les gens souvent comptent sur des moteurs à essence ou à diesel.

L’énergie solaire est gratuite, absolument propre et abondante. Et elle offre la meilleure alternative pour les populations qui sont hors de portée des réseaux électriques.

 

L’Agro-alimentaire

Le Bénin produit plus de 400 mille tonnes d’ananas, aux normes internationales. Sa transformation offre une gamme de produits variés : jus d’ananas, confiture d’ananas, ananas séché… exportables en Occident ou sur le marché régional en pleine croissance.

Cinquième producteur mondial, le Bénin exporte 3% des noix de cajou sur le marché international. La fabrication de jus et vin issus de ce fruit représente une opportunité peu exploitée. En outre, divers fruits tropicaux comme ceux du baobab, seuls ou mélangés sont de plus en plus demandés par les consommateurs européens. La création d’usines de transformation de ces produits offre de nouvelles opportunités d’affaires au Sud.

 

Le Minier

Les ressources minières béninoises sont une opportunité d’exploitation et d’exportation : fer, or, phosphate, diamant, kaolin, marbre, gravier… Tout récemment, des études ont confirmé la présence de pétrole non exploité au Bénin. L’extraction de l’or noir et les activités connexes sont davantage de secteurs d’opportunités d’affaires en quête d’investisseurs.

 

L’Immobilier

Parce que le besoin d’avoir sa propre maison est si cher à tout béninois, le secteur des BTP est un secteur dans lequel vous ne regretterez pas d’investir au Bénin. Les bâtiments et travaux publics sont en hausse de 3,9 % en cohérence avec l’activité dans les industries extractives ( 4%). L’évolution du ciment est approchée par l’offre du ciment. Notons que la baisse de la production du ciment au plan local a été compensée par les importations de ciment qui ont augmenté de moitié.

Le Bénin a pris rendez-vous avec l’histoire depuis le mois de février 1990 en optant pour le pluralisme politique et en procédant dans la paix et la concorde nationales, à des réformes profondes de son économie par un désengagement progressif de l’État des activités de production.

Aujourd’hui, l’État béninois se consacre pour l’essentiel à ses fonctions régaliennes et de régulation de l’économie, en mettant l’accent sur la création d’un environnement macro-économique, juridique et institutionnel suffisamment sain et attractif pour les investissements privés.

De même, il a opté pour l’amélioration de ses infrastructures économiques, toutes choses nécessaires au développement du secteur privé.

Depuis plusieurs années, le Bénin est en train de créer les conditions d’une croissance forte, et durable de son économie.

Pour améliorer ses performances, le programme économique et financier se poursuit avec notamment d’importantes réformes structurelles et sectorielles.

Celles-ci visent entre autres, la libéralisation de secteurs productifs tels que le secteur agricole, les transports et infrastructures, les mines et l’énergie, les postes et télécommunications, le tourisme, secteurs dans lesquels il existe de véritables opportunités d’investissements rentables.

L’environnement institutionnel s’est aussi considérablement amélioré au cours de ces dernières années et le gouvernement poursuit le processus de démocratisation pour garantir l’État de droit, l’expression des libertés et la sécurité des investissements.

Par ailleurs, conscient de l’impact négatif de la corruption sur les investissements privés et la croissance, le Bénin a engagé une lutte contre ce phénomène.

S’il vous arrivait de visiter le Bénin, vous êtes assurés de trouver sur place des structures d’appui créées par l’État béninois pour jouer le rôle d’intermédiation entre l’État et le secteur privé.

 

Il s’agit de :

Le Centre de Promotion des Investissements (CPI) qui a pour mission de favoriser le développement et la promotion des investissements au Bénin.

Le Centre des Formalités des Entreprises (CFE) également dénommé  » Guichet Unique  » créé au sein de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (CCIB) où sont effectuées toutes les formalités liées à la création d’entreprises et aux modifications de leurs Statuts.

L’Observatoire des Opportunités d’Affaires du Bénin (OAB) chargé entre autres, de l’assistance et du conseil aux hommes d’affaires dans la recherche et la prospection des débouchés intérieurs et extérieurs.

 

En conclusion, on peut retenir que les conditions essentielles pour l’éclosion d’un secteur privé dynamique et rentable ainsi que la sécurité des investissements semblent réunis au Bénin.